À la recherche d un amant dans à reims.

Faits divers Reims : les «amants diaboliques» condamnés à 30 ans de prison ferme Sébastien Chantereau et Sophie Richard ont organisé en janvier l'assassinat de Julien Thévenet, alors marié à cette dernière.

rencontre au hasard citation

Par Le 14 septembre à 22h22 Surnommés les «amants diaboliques», Sébastien Chantereau rencontre fille bouake Sophie Richard ont été condamnés mercredi à 30 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Marne pour l'assassinat de Julien Thévenet, le mari de Sophie Richard.

Les ex-amants avaient reconnu avoir organisé, puis mis à exécution le 24 janvierl'assassinat du militaire de 24 ans. Basé à Saint-Dizier Haute-Marneil avait été tué de sept coups de pioche dans le garage du pavillon familial, à Somme-Suippe, un village d'environ âmes.

Départements, Marne Meurtre d'un militaire dans la Marne : l'épouse et son amant en garde à vue Un couple originaire d'un pays d'Europe de l'Est a été arrêté après la disparition de deux habitants d'un petit village du centre de l'île, une femme de 83 ans et son fils âgé de 50 ans.

Les amants avaient maquillé la scène de crime pour faire croire à un cambriolage qui aurait mal tourné. Finalement, le 27 janvierSophie Thévenet avait prévenu la gendarmerie de la mort de son mari, prétendant alors avoir fait cette sombre découverte au retour d'un week-end avec «un ami d'enfance».

site de rencontre franco russe gratuit

Les deux accusés ont écouté sans ciller l'avocate générale, Delphine Moncuit, livrer son réquisitoire durant une heure et demie, autour d'une «complémentarité dans l'acte», convaincue «depuis le premier jour» qu'ils ont «la même part de responsabilité dans ce pacte criminel». Chantereau est corroborée par les investigations techniques faites dans ce dossier alors que les déclarations de Mme Richard sont peu crédibles».

Sophie Richard «incapable de dire la vérité» Sa charge envers la complice, «incapable de dire la vérité» selon l'avocate de la partie civile, décrite comme «égocentrique» et «avare» par les experts, est sévère : «Elle ment!

site de rencontre guyanais gratuit

Elle était là, elle a mis en marche le processus d'exécution de son époux. Elle est maître des événements qui se passent ce jour-là.

rencontre fille albi

Mardi, elle était revenue sur ses déclarations en garde à vue, admettant avoir «menti» et essayant de minimiser son rôle par le fait qu'elle n'a pas «réfléchi» à ses actes. A l'énoncé du verdict, conforme au réquisitoire de l'avocate générale, la famille de Sébastien Chantereau a poussé des cris et quitté la salle d'audience en pleurs. Il «n'a eu aucune réaction car il n'a pas pris conscience de la peine à laquelle il a été condamné.

pourquoi les sites de rencontres

Il lui semble que sa responsabilité est moins importante que celle de Sophie Richard», a expliqué Me Pierre Lumbroso, avocat de Sébastien Chantereau, annonçant que son client ferait appel. Sophie Richard s'est aussi vu infliger le retrait total de son autorité parentale sur sa fille.

En janviersix mois après son mariage avec un sous-officier de la base aérienne de Saint-Dizier, Sophie Thévenet, 24 ans à l'époque, aurait échafaudé un plan pour se débarrasser de son époux, avec la complicité de son amant Sébastien Chantereau, 26 ans, déjà condamné deux fois en et pour des faits de violences aggravées. En garde à vue, M. Chantereau explique qu'il a demandé à son médecin de lui prescrire du Zolpidem, un somnifère que sa complice a ensuite administré à son mari, dans un verre de pastis. Il avoue ensuite avoir frappé plusieurs fois la tête de Julien Thévenet sur le sol du garage du domicile du couple, à Somme-Suippe.

Une décision qui a satisfait le père de la victime, Jean-Luc Thévenet. Tant qu'elle la mère sera sous les verrous on sera tranquille, quand elle sortira on tremblera», a-t-il dit aux journalistes. Dans la rubrique Faits divers.

Le Jour où tout a basculé - Mon proprio me fait des avances indécentes - E29S3